Africain réveille toi

Nous avons presque tous été éduqués à fréquenter, obtenir de bons diplômes et  trouver un bon emploi. Aussi, pour grimper les échelons administratifs , il nous fallait faire de longues études. Cet article n’est pas une histoire ou une expérience personnelle, c’est un article  d’éveil collectif. Car, notre éducation en l’état, ne peut jamais nous permettre d’entreprendre et de s’enrichir. Il nous faut l’accompagner d’autres compétences qui malheureusement ne s’acquiert pas dans nos écoles et universités.

La phrase pudique

Je suis riche ! Dans le monde francophone et notamment en Afrique, c’est presque honteux et gênant de prononcer cette phrase. Car, les riches sont perçus par la société comme des voleurs, des malhonnêtes. Ils sont le plus souvent enviés non pas, pour ce qu’ils ont fait pour le devenir, mais juste pour posséder une fortune similaire sans aucun effort entreprenariat.

Sans pour autant l’être encore, je sais que devenir riche par entrepreneuriat, devrait être le but de toute personne, notamment de tout jeune africain. La richesse peut être d’ordre spirituel, moral et autre. Mais, ne nous leurrons pas, seule compte la richesse financière. Celle-là qui te permettra de te procurer ce que tu veux, quand tu le veux et où tu le souhaites.

De longues études en perspectives

Etudiant africain étudie en perspective d'un emploi

Une fois les études terminées notre seul but est de trouver un emploi. Or, même si par hasard nous avons la fibre entrepreneuriat, nous manquons parfois d’ambition, pour réfléchir sur des projets novateurs. Ces projets qui, une fois transformés en entreprise, peuvent nous procurer une fortune confortable et pourraient servir l’humanité.

Je suis un exemple vivant de cette éducation, de cette philosophie et de ce qui est décrit plus haut. Mais depuis quelques temps j’ai dit non ! Et sans encore trouver les bonnes réponses j’ai créé ce blog pour éveiller la conscience de la jeune génération africaine.

La routine est enraillée

Ne faites pas l’erreur de tomber dans les même pièges que beaucoup d’entre nous. Travailler dur à l’école, trouver un emploi, fonder une famille, adopter la routine boulot-trajet dodo. Si vous êtes de ceux qui croient que seuls un dur labeur et une honnêteté foncière mènent à la richesse, détrompez-vous ! Il n’en est rien. « La grosse fortune ne vient jamais uniquement à la suite d’un dur labeur. Elle vient en réponse à des demandes précises » Napoléon HILL.

Un objectif clair combiné à un désir assumé et constant sont les fondamentaux de l’entreprenariat et de la création de richesse.

Bien sûr, le chemin sera long et la tâche ardue, mais si vous avez une conviction inébranlable, vous y arriverez.

La routine décrite plus haut peut être un atout. Il suffirait de réduire le temps de dodo et de mettre à profit le temps du trajet histoire d’apprendre de nouvelles choses.

Développer vos compétences 

L’école ne vous donne qu’un parchemin. La compétence s’acquiert dans les livres, dans la vie, au contact des personnes d’expériences. Je vous livre un secret, tout a été déjà dit, accompli et écris. Allez chercher le savoir et l’information pour entreprendre et transformer votre monde, notre continent.

Nous sommes habitués à vouloir tout réinventer, à croire qu’il faut se différencier à tout prix. Ne croyez pas que les meilleurs d’entre nous possèdent un QI supérieur à la normal. Ils savent juste chercher, transformer ce qui a été déjà créé, entreprendre et tirer le maximum de profit. Observez bien toutes les compétences qu’ils développent, elles ne sont que des adaptations.

La chine n’est pas devenue un pays très riche aujourd’hui parce qu’elle a fait preuve d’inventivité outre mesure. Mais, juste qu’elle a recopié et espionné les occidentaux et tiré profits de sa population très  disciplinée et productive.

Oui ! Je suis d’accord avec vous, c’est une preuve d’inventivité aussi. Mais pourquoi ne pouvons-nous pas faire pareil ? Les connaissances existent déjà. Il n’y a plus grand-chose à inventer. Car ce sont les mêmes choses qui sont tournées et retournées depuis des siècles. En tout cas, dans la très grande majorité. Or, nous avons tout ce qu’il nous faut pour y arriver. Une jeunesse robuste et vivante qui ne demande qu’à être guidée.

Les paradigmes changent

Face aux soubresauts socio-économico-sanitaire, nous devons reformater notre cerveau. Adopter des comportements financiers inédits pour nous adapter aux changements. Comme l’a écrit Baluchon sur le mur du labyrinthe dans ‘’Qui a piqué mon fromage de Spencer JOHNSON ‘’, « Qui refuse le changement creuse sa propre tombe ». Alors, tous les jeunes africains unissez-vous et prenez votre destin financier en main.

Afrique : Terre d’opportunités

Terre africaine pleine d'opportunités

Les opportunités ne manquent pas. Justement, j’ai une autre bonne nouvelle pour vous, l’Afrique est gorgée d’opportunités inexploitées. Nous manquons cruellement de les voir. Or, ceux d’autres continents en vacance dans nos pays les repèrent très rapidement et décident de ne plus retourner dans leur pays. Ils s’installent, créent des entreprises florissantes, amassent des richesses. Pire, cette richesse est souvent transférée dans leur pays d’origine. Alors même qu’elle a été générée sur notre continent.

Croyez-Vous qu’ils ont deux têtes ? Qu’ils sont plus intelligents ?, qu’ils ont plus d’argent, plus de devises, le bon passeport, la bonne peau? Non ! Ils ont tout simplement développé une autre forme d’intelligence hors des sentiers classiques de l’éducation. Ils  savent flairer les bonnes affaires quel que soit l’endroit où ils décident de poser leurs bagages.

Stop ! aux idées arrêtées

Stop aux idées reçues

Cessons de penser que notre passé d’esclaves et de colonisés explique notre retard. Arrêtons de croire que l’Afrique est la marionnette des pays occidentaux surtout de la France. Comme tente à le répéter à longueur de temps certains de nos aînés. Renoncer aux adeptes de la victimisation qui nous servent à en constiper les couplets de nos héros africains déchus ou de la France-Afrique. Détachez-vous de  nos dirigeants au pouvoir qui nous avilissent et nous empêchent de prendre notre destin entreprenariat en main.

La richesse produite en Afrique ne représente que 4 % de la richesse mondiale soit environ le PIB de la France. Alors de quoi parlons-nous, quand nous prenons la France comme la source de tous nos problèmes. Bien sûr qu’elle a un lourd passif dans le destin chancelant de certaines nations. Mais nous ne pouvons plus nous cacher derrière ce passé pour expliquer nos faiblesses intrinsèques et personnelles.

Tendons l’oreille

Plusieurs discours fleurissent dans les séminaires d’entreprenariat, sur la toile sur les forums de discussion au sujet d’opportunités d’affaires en Afrique. Les jeunes africains gagneront énormément à s’y intéresser car leur avenir financier passe notamment par la concrétisation de ces opportunités.

Il y a tant d’idées pour démarrer une affaire, tant d’opportunités pour concrétiser une entreprise. Il serait criminel de notre part et de celle des jeunes africains de laisser ces opportunités à ceux qui, soit disant, possèdent des capitaux.

Les ressources existent déjà

Cessons de croire que les capitaux n’existent pas en Afrique pour la concrétisation de ces nombreuses opportunités. Abandonnons l’idée que les banques ne nous accompagnent pas. Il est temps maintenant que nous transcendons tous ces clivages pour reprendre notre destin en main.

Pendant longtemps je me suis caché derrière les mêmes faux fuyants que vous. Car, je me trouvais des excuses, à procrastiner et surtout à croire que n’ayant aucun moyen, la seule voie à emprunter serait celle d’obtenir  le diplôme le plus élevé pour l’emploi le plus capé. Mais force est de constater depuis 13 ans que je travaille dans ce sens que mon destin financier n’a vraiment pas évolué.

La mondialisation

La mondialisation favorise l'échange et l'influence

La bonne nouvelle est que nous sommes dans un monde ouvert et ce groupe de mot à jamais et depuis quelques années a pris tout son sens. Car d’un village le plus profond de l’Afrique, avec un portable et une connexion soit elle limitée, il est possible de connaitre ce qui se passe ailleurs et peut être de jouer de son influence. Alors pourquoi s’en priver ? Pourquoi ne pas développer les aptitudes indispensables pour justement influencer dans ce sens ? Trouver des opportunités pour entreprendre et gagner de l’argent.

Le monde produit par an une richesse cumulée de plus de 77.000 milliards de dollars et les 10 premiers pays les plus riches du monde produisent 80% de cette masse. Alors de quel droit nous ne pouvons en profiter. Trouver des mécanismes ingénieux pour attirer une partie de cette richesse en Afrique devrait être la mission de tout jeune africain.

Conclusion

Le but de cet article est de faire prendre conscience de nos potentialités. Nous avons l’intelligence financière nécessaire pour attirer une partie de la richesse mondiale produite sur notre continent. C’est possible, si nous développons nos compétences par une lecture assidue des livres rédigés par les grands auteurs. Nous pouvons déceler leur secret et appliquer les mêmes recettes pour y arriver. La chine n’a-t-elle pas fait pareil ?
Apprenez à vous ouvrir sur le monde. Car, il y a tant à apprendre, tant à connaître et plus vite vous commencez, plus rapidement vous allez capter les codes. Ne faites pas les mêmes erreurs que nous. Prenez votre destin en main le plus tôt possible.
A bientôt pour mon prochain article.
Vos commentaires me permettront d’affiner les différents contenus à venir.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 14 =


Retour haut de page