Travailleur indépendant : 5 conseils à expérimenter pour réussir

Tout le monde aspire travailler à son propre compte. Etre libre de son emploi du temps.

Ne dépendre d’aucun patron. Gagner très rapidement sa liberté financière. Pour mieux s’en convaincre, on jette un regard méprisant sur les travailleurs salariés. On fustige leur manque d’ambition entrepreneuriale, dénués de courage, ils acceptent de courber l’échine dans un lien consenti de subordination.

Au contraire du freelance qui serait tout l’inverse, un héros des temps modernes.

Toutefois, bien qu’étant une des voies vers la liberté financière il n’en demeure pas moins que travailler à son propre compte, c’est toujours travailler!

Ce sont les mêmes codes et règles que de travailler pour un patron. C’est juste que le lien de subordination est différent. Le patron ici est le client dont les exigences sont bien plus élevées. Etant employé, on n’est pas directement sous dictat du client. L’employeur forme une couche protectrice et encaisse tous les coups.

C’est l’entreprise qui est directement redevable au client et qui pourrait supporter les coûts d’une exigence non respectée. Un travailleur indépendant est dans la même position qu’une entreprise mais sans les leviers d’actions solides dont pourraient disposer cette dernière.

Le salarié, quel que soit les résultats mensuels de l’entreprise est toujours payé suivant les termes de son contrat. Le travailleur indépendant n’est pas logé à la même enseigne, il n’a même pas de congés.S’il part en congés, sa source de revenu s’estompe automatiquement.

Pour ceux qui veulent emprunter ce chemin pour leur liberté financière ou qui y sont déjà. Voici quelques conseils pour leur permettre d’y durer et d’accéder à une belle prospérité financière.

1- La persévérance

L’exigence d’un travail en freelance est telle que sans persévérance, il n’a aucune chance d’y arriver.

La persévérance émane d’un désir ardent, entretenu par une foi sans faille. Mon précédent article ‘’Persévérez et devenez riche ‘’ détaille mon opinion sur cette thématique.

Je reviens sur cette thématique, car en Afrique bien que les opportunités existent, les obstacles n’en sont pas moins nombreux. Un travailleur indépendant  n’a pas d’heures de travail et le week-end est souvent mis au service du client. Alors, s’il n’a pas une détermination accrue et une croyance absolue en ses convictions il risque de perdre le souffle.

Cependant, la course est tenable s’il connaît certains raccourcis comme se spécialiser dans un domaine précis.

2- La spécialisation

La spécialiste

La spécialisation est primordiale pour s’en sortir en tant que travailleur indépendant.

Si votre métier s’inscrit dans la masse, vous risquez d’avoir beaucoup de difficultés à convaincre vos clients. C’est plus facile de fidéliser un client qui est très satisfait et qui pourrait vous accorder plus de temps pour ses prochaines commandes. Sachant bien sûr que vous êtes le seul à lui fournir une qualité de service ou de produit irréprochable.

La spécialisation augmente la valeur ajoutée de vos prestations de service ou produit. Par là, vous deviendrez incontournable et ce sont les clients qui vont plutôt se bousculer pour vous rechercher. Je prends toujours l’exemple d’un couturier qui se démerde pour convaincre ses clients de lui faire confiance. Remarquez, nos couturiers déçoivent beaucoup sur le continent, c’est bien pour ça que les marchés de friperie fleurissent sur le continent. C’est une opinion !

Ce couturier qui décide de se spécialiser dans un genre bien spécifique attirera une gamme de clientèle plus fortunée. Lui qui ne comptait pas ses heures et qui essuyait les réprimandes des clients serait recherché dans son domaine. Avec une bonne planification, il pourrait mettre en place un système lui permettant la continuité de son exploitation même en son absence.

Le travailleur indépendant doit être un expert dans son secteur d’activité. C’est la seule manière pour lui de se distinguer et de réussir très rapidement.

Un chirurgien esthétique qui fait des prouesses avec son bistouri attire les patients d’un autre niveau.

Une vendeuse de tomate qui va rechercher la meilleure qualité de fruit les vendra plus chère et augmentera ses marges bien plus vite que les autres.

Les exemples sont nombreux et prouvent à volonté que la spécialisation rend plus confortable le travailleur indépendant.

Mais pour y arriver il faut se doter d’une constitution physique irréprochable

3- Une bonne constitution physique et mentale

Le travail indépendant est dur, ne vous leurrez pas. Je n’ai pas de statistique fiable sur le continent mais en France 85 % travaillent au moins 8 heures le week-end et 55 % après 20 heures.

Ces statistiques doivent être plus alarmantes sur le continent. La sécurité sociale et les lois d’encadrement des travailleurs étant quasi-inexistantes. Avec un rythme de travail aussi soutenu, un travailleur indépendant n’a pas le choix que d’avoir une bonne constitution physique. D’autant puisqu’en cas de congés ou de repos maladie ses sources de revenus tarissent

Dans son livre’’ Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent’’ Steven COVEY y consacrent un chapitre entier.

 En effet, dans la description de la 7ème  habitude, il a souligné l’importance de développer ses aptitudes, physique, spirituelles et mentales.

Empruntant la chronique qu’en a faite Olivier Roland sur son blog, nous pouvons retenir ce qui suit :

L’aspect physique

La nutrition saine, le sport et le repos sont des activités importantes qui nous maintiennent dans un état zen. La répétition de ses activités renforce notre confort musculaire, d’oxygénation de l’esprit et d’énergie revigorante.

L’aspect spirituel

David O. Macky disait que « Les grandes batailles de la vie se déroulent, quotidiennement, dans les chambres silencieuses de l’âme ».

La dimension spirituelle est le noyau de notre existence. C’est à partir de ce centre que rayonnent les manifestations de notre vraie nature et de nos valeurs les plus profondes.

L’aspect mental

« La personne qui ne lit pas n’est pas meilleure que celle qui ne sait pas lire ».

Dès qu’ils quittent les bancs de l’école, la majorité des gens laissent leur développement mental s’atrophier. Ils se limitent à leur domaine de compétences, et négligent d’explorer d’autres horizons plus enrichissants.

La culture distillée par les mass-médias, les réseaux sociaux et les articles de la dernière minute, étouffe tout esprit critique. Elle annihile toute réflexion profonde et crée une dépendance culturelle abêtissante.

Il n’y a pas mieux que la grande littérature pour s’instruire et développer ses capacités intellectuelles. Les grands livres nous mettent en contact direct avec les meilleurs cerveaux qu’a connu l’histoire. Pas besoin de dépenser des fortunes pour se former.

L’écriture est aussi un autre moyen puissant pour développer la précision, la clarté et la pertinence des idées.

Il est primordial d’avoir une discipline de vie sans faille pour réussir dans le travail indépendant.

Les premières fortunes ne doivent pas vous détourner de vos objectifs.

Pratiquez une activité sportive régulière pour renforcer votre constitution physique. Mangez équilibré pour votre santé en générale. Lisez des livres pour votre développement mental. Ne cessez jamais d’apprendre quel que soit votre niveau d’études ou de vie.

Cependant et au-delà de tout, il est primordial de s’inscrire dans une démarche qualité.

4- Le respect du client et de la loi

Respect du client et de la loi

Il ne suffit pas d’avoir de l’expertise dans un domaine, il faut également mettre en place un système qui délivre en permanence de la performance et de la qualité.

L’objectif ici est  de fournir en permanence des produits et des services conformes aux exigences du client. Le but est d’accroître la satisfaction du client dans le strict respect des exigences légales et réglementaires.

Le travailleur indépendant, dans sa quête de richesse et de travail bien fait doit toujours respecter les exigences des clients. Il est également astreint aux exigences légales (respect de la loi). Le client est au cœur de son système et comme je l’ai rappelé plus haut il n’a plus cette protection de l’entreprise comme un salarié.

Il a la responsabilité complète et totale des produits et services qu’il délivre et sera le seul à y faire face en cas de problème. D’où l’importance de respecter les exigences des clients et celles légales et réglementaires.

Par le respect desdites exigences, le travailleur indépendant  au-delà de son expertise garanti également le respect de la législation en vigueur. La satisfaction des clients n’ira que grandissante et il pourra encore plus les fidéliser.

Toutefois, quel que soit son niveau de qualification il est essentiel de se faire connaitre

5- La publicité par le web marketing

blicité par le web marketing

Le travailleur indépendant se fait traditionnellement connaître par le système de bouche à oreille. Par le fait qu’il délivre un travail de qualité, les clients en parlent à leurs amis et il est régulièrement recommandé.

Cependant, la notoriété ne vient pas aussi rapidement. De toute façon le chemin vers la spécialisation et la qualité de service est assez long mais il faut quand même survivre.

Les canaux habituels de la publicité sont inaccessibles à un travailleur indépendant. Le budget y est très élevé et comme décrit plus haut le chemin  vers la richesse est relativement long.

Mais tout n’est pas perdu, il y a la possibilité qu’offre internet.

 Avec un site internet ou un blog entouré de son écosystème  de réseaux sociaux un travailleur a largement de quoi se faire connaître. En Afrique, les moyens sont assez limités en matière de débit internet et d’accessibilité mais les choses évoluent très rapidement.

La possibilité même d’avoir accès aux publicités que proposent les réseaux sociaux est assez limitée. Les moyens de paiement également ne sont pas forcément sécurisés.

10 dollars par jour de publicité sur Facebook par exemple n’est pas donné notamment avec le faible niveau de vie sur le continent.

Il en est de même pour un site web ou les meilleurs plugins et thèmes sont en version premium. Les autres possibilités comme :

  • Google Ads (annonces publicitaires Adwords)
  • Google Adsense (display)
  • Publicités contextuelles
  • Blog d’entreprise ou personnel
  • Emailing (fidéliser)
  • Pub Facebook Ads
  • Linkedin  
Bien que très utiles ne sont pas facilement accessibles à des millions de travailleur indépendant. Vous pouvez fouiller sur interne, il y a plus de détail pour ne serait-ce que comprendre le fonctionnement de ces outils.
Toutefois, il existe des moyens très simples et faciles de faire de la publicité gratuitement sur les réseaux sociaux. Prenez le réseau social WhatsApp, il n’est pas rare de constater sur les statuts, des présentations de produits ou services avec un bon visuel et des tarifs associés. Force est de constater suite à une petite enquête que les personnes en freelance y font un chiffre d’affaire conséquent.

Ainsi, comprendre l’utilisation de ses canaux pourrait permettre à un travailleur indépendante d’avoir accès très rapidement à une large clientèle et très diversifiée.

Le tout comme je l’ai précisé plus haut est de délivrer des produits ou services de qualité.

En résumé

Travailler en freelance est un des moyens d’accéder à l’indépendance financière.

La persévérance

La spécialisation

Une bonne constitution physique et mentale

Le respect du client et de la loi

La publicité par le web marketing

Sont à mon avis les cinq moyens d’y arriver.

Partager l'article

1 réflexion sur “Travailleur indépendant : 5 conseils à expérimenter pour réussir”

  1. Ping : Sortir de la crise par les 14 points de Deming Finance-eveilafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 8 =


Retour haut de page